Après une Khâgne spécialité Lettres Modernes

Cette spécialité conduit, soit par équivalence soit par convention-partenaire soit par concours, à des formations de plus en plus diversifiées :

  • pour les élèves « carrés », à une 3e année de Licence de Lettres Modernes (L3) à l’ENS de Lyon, à l’Université en France (dans les Facultés de Paris 3, 4, 7, 8, 10 ou 13…) ou à l’étranger (L3 Erasmus, comme en Italie…). Il peut s’agir aussi de Parcours Lettres Modernes-Édition/Métiers du livre ou Lettres Modernes et Communication…

  • pour les élèves « cubes », à une 1re année de Master de Lettres Modernes (Master 1) soit à l’Université soit dans des écoles prestigieuses et sélectives spécialisées dans la recherche universitaire comme l’Université PSL (Paris, Sciences & Lettres) ou l’EHESS (École des hautes études en sciences sociales)…Chaque année, en mai et en juin, nous nous engageons à accompagner nos étudiants qui font une année de cube dans la procédure d’admission à un Master de Lettres ou à un Master pluridisciplinaire (Littérature et Histoire ou Littérature et Musicologie…) : nous aidons nos élèves, s’ils le souhaitent, à préparer leur candidature en formulant le libellé de leur sujet, en entreprenant la rédaction de leur projet de recherche et en déterminant le choix de leur futur directeur et de l’Université où il exerce. Cet accompagnement a déjà fait ses preuves. La formation en Master oriente vers la préparation aux concours de recrutement des enseignants de l’Éducation Nationale : CAPES de Lettres ou Agrégation de Lettres Modernes.
  • d’autres établissements ou écoles non liés aux Lettres Modernes : les IEP de Province ou de Paris (Instituts d’Études Politiques ou « Sciences Po »), les écoles de commerce, les écoles de journalisme (le CELSA notamment…), l’ESIT de Paris (École Supérieured’Interprètes et de Traducteurs), les écoles d’attachés de presse…

Perspectives